Capture-decran-2023-10-25-a-15.50.04

Le DPI : Diagnostic pré-implantatoire

Le DPI est une technique médicale utilisée pour dépister des anomalies génétiques ou chromosomiques chez les embryons avant leur implantation dans l’utérus.

Le DPI vise à identifier des troubles génétiques spécifiques ou des mutations qui pourraient être responsables de maladies héréditaires ou de problèmes de développement chez l’enfant à naître.

Le processus du DPI implique généralement les étapes suivantes :

  • Stimulation ovarienne
  • Collecte d’ovocytes
  • Fécondation in vitro
  • Croissance des embryons, généralement jusqu’au stade de blastocyste
  • Biopsie embryonnaire : Une ou quelques cellules sont prélevées de chaque embryon pour l’analyse génétique.
  • Analyse génétique : Les cellules prélevées sont analysées pour détecter des anomalies chromosomiques ou des mutations génétiques spécifiques. Cela peut inclure des tests de dépistage de maladies génétiques héréditaires ou de troubles chromosomiques comme la trisomie.
  • Sélection des embryons sains
  • Implantation

Le DPI est souvent utilisé dans les cas où les parents présentent un risque élevé de transmettre des maladies génétiques graves à leurs enfants. Cela peut inclure des maladies monogéniques (causées par une seule mutation génétique) ou des anomalies chromosomiques spécifiques.

Le DPI permet aux parents de réduire considérablement le risque de donner naissance à un enfant atteint d’une maladie génétique spécifique.

Cependant, le DPI soulève également des questions éthiques et morales concernant la sélection et la manipulation d’embryons pour des raisons génétiques. Les réglementations et les lois entourant le DPI varient d’un pays à l’autre.

En France, le DPI n’est pas autorisés pour tous.

Partager cet article

Découvrir d'autres articles